• En regardant les arbres.Tanka

     

     

    Des arbres, tanka

     

    Flamboiement de feuilles
    les platanes sur le sol
    laissent signature
    au vent capricieux d'automne
     des bribes de notre histoire

    D'années en années
    le chêne tutoie le ciel
     la brise le soir
    incline à peine ses feuilles
    disperse nombre des miennes

     

    L'amateur hésite
    devant son arbre - faut-il
    sacrifier des branches ?
    taillant au hasard le temps
    n'est pas meilleur jardinier !

     

    La saison venue
    Le chêne écimé s'étoffe
    d'un feuillage dense
    dans la réserve les branches
    et mes rêves d'écrivain

     

    L'arbre vieillissant
    ses bois agrippés au ciel
    défient les saisons
    résisteront ils au temps
    ces mots dont je fais racines

     

     Des arbres, tanka
     

    SIDO

     

    « Pensées d'hiver en haïsha

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Février à 09:34
    Les arbres sont des êtres vivants dont on peut serrer le tronc pour s'offrir un peu de leur chaleur. Très beau texte
    2
    Vendredi 2 Février à 19:16

    Très belle page, Sido.

    Merci pour le partage.

    Passe une douce soirée.

    3
    Dimanche 4 Février à 10:46

    Tu fais vivre les arbres sur ta page et c'est vraiment très beau.

    4
    Lundi 19 Février à 19:37

    Cette constante comparaison, tout au long du poème, entre les arbres et les humains, pour bien souligner qu'ils respirent le même air et accueillent les mêmes saisons sous le même ciel. Beaucoup de vie dans ces mots posés sur cette page, délicatement, comme la rosée sur les feuilles. J'aime beaucoup.

    Belle semaine.

    Fabrice

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :